mardi 29 novembre 2011

Non à la criminalité

L'association pour une vision de l'avenir "avave" s'inscrit en faut contre la criminalité qui s'observe  au monde entier en général et au Burundi en particulier.
Toi qui tus, qui mandates à tuer, qui est pour à la criminalité, qui contribues pour des crimes, imagines-toi un jour J si ta famille connait un forfait(Si  les membres de ta famille subissent les conséquences de  tes propres actes) comment agiras-tu?
Si une personne est massacrée, dix autres en enregistrent la colère, si vingt personnes disparessent  une multitude en enregistre n colères. Croyez-vous que ça restera dans leurs cerveaux sans réagir?
Tôt ou tard vous verrez ces actes revenant sur vous , Malheureusement les innocents en seraient victimes,
Pour ce, nous rappelons aux criminelles que mêmes si les hommes ont le plus souvent une justice faible pour les punir, Dieu, Qui a créé l'Humanité, Qui les a prêté une force croyant qu’ils allaient  Lui servir va les punir sans crainte de rien.
L'avave  les conseille de ne jamais penser créer des groupes des terroristes car nous tous sommes créés à l'image de Dieu, nous vivons grâce à Dieu.
Donc nous invitons tout en chacun de nous joindre aux programmes de faire avancer l'Humanité tout en évitant:

-Les drogues de tout genres
-Toute sorte de criminalité
-La déscolarisation des enfants
-La pollution de l'environnement
-La sexualité
-Toute sorte de torture
-La corruption
-La paresse
-Tout acte ignoble

Nous avons besoins de vous et vous avez besoins de nous pour que le monde progresse dans le développement durable.

Ce que l'avave a constaté est que l'ethnie n'est plus question de mésentente au Burundi mais plus tôt la gestion du dénier public;
On peut pardonner celui qui a tuer les membres de ta famille au moment des guerres qui ont ravagé les innocents, mais il est difficile de pardonner celui qui vous refusé l'emploi sous prétexte de ton ethnie ou ton origine.

Nous recommandons au gouvernement de mettre la force à l'augmentation de l'emploi sans autre  distinction que la connaissance si non la guerre des chômeurs sera difficile à arrêter.


La vérité doit être un appui dans le développement
   

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire